Breville-les-monts

Bréville-les-Monts est à 14 km de Caen et 5 km de la mer. La commune est située au bord du plateau dominant la vallée de l’Orne. Vous apprécierez les points de vue sur l’estuaire, ainsi que la proximité avec les plages de la Côte Fleurie. Des fouilles en 1987 ont attesté de la présence d’un village dès l’époque gallo-romaine. Mais c’est surtout une immersion dans l’histoire plus récente, celle de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le Plain de Bréville-les-Monts

La commune de Bréville-les-Monts est étendue sur plusieurs quartiers : le haut de Bréville, le bas de Bréville et le Mesnil. Le centre du village est une vaste zone qui accueille la mairie et l’église. On le nomme le Plain comme la commune voisine d’Amfreville. L’espace a été aménagé pour que les enfants puissent jouer et les adultes transpirer : mur d’escalade, table de ping-pong, terrain de basket, etc. Un panneau informatif revient sur la grande histoire de France. Bréville-les-Monts fut, en effet, au centre des conflits armés au moment du Débarquement.

Bréville et le Débarquement

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, les soldats britanniques de la 5e brigade de la 6e division aéroportée sont parachutés entre Ranville et Bréville. Ils ont pour ordre de rejoindre le major Howard qui s’est emparé du Pegasus Bridge et du pont de Ranville. Cependant, Bréville-les-Monts est situé à 60 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui permet aux Allemands d’avoir une visibilité et de repousser les forces alliées. Le village est pris le 12 juin après 7 jours de combats intenses. Le front ne progressera quasiment plus dans la zone pendant plus de 2 mois.

Des souvenirs de guerre

Le village a beaucoup souffert durant cette Bataille de Bréville et des Bois des Monts. Lorsque les Brevillais rentrent chez eux à l’issue du conflit, ils découvrent un village en ruines. Il ne subsiste, de l’église Saint-Pierre du XIVe siècle, qu’une sculpture de Vierge à l’Enfant. La nouvelle église a été bâtie juste à côté, en 1960. Un monument commémoratif est installé dans le cimetière attenant, 2 soldats anglais y sont enterrés, mais la plupart des hommes tués pendant cette bataille reposent au cimetière de Ranville.

Le château Saint-Côme, ancienne résidence seigneuriale, a aussi été le théâtre de violents affrontements en juin 1944, à la différence des maisons du bas de Bréville qui ont été davantage épargnées. Le château d’Amphernet est devenu, quant à lui, un centre de vacances très animé.

Une randonnée à Bréville-les-Monts

Après avoir rendu hommage aux hommes qui se sont battus pour libérer la France, il est temps d’apprécier le calme et la nature environnante. Une randonnée au départ de Bréville-les-Monts vous amène dans la majestueuse Baie de Sallenelles. La boucle descend en longeant l’Orne et remonte par Amfreville. Il faudra compter environ 3h40 pour arpenter les 12 km et explorer la campagne environnante. Les vues sur la baie sont superbes.