Amfreville

Amfreville est un condensé de nature, de patrimoine et de mémoire de guerre. À seulement 15 min de Caen, le village offre un cadre privilégié pour ses habitants : la campagne à deux pas de la ville et de la mer. La plage de Merville-Franceville-Plage est à 10 min et la baie de Sallenelles à 5 min. La visite du bourg est un incontournable pour les passionnés d’histoire. Vous saurez tout sur la bataille de Normandie.

Amfreville, au centre des conflits armés de 1944

Cette situation géographique a fait d’Amfreville un lieu essentiel dans la stratégie militaire au moment du débarquement. Tout proche du Pegasus Bridge, le bourg, placé dans le secteur d’assaut britannique, était l’un des objectifs prioritaires du commandement allié.

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, des parachutistes de la 6e division aéroportée britannique sont largués sur la plaine d’Amfreville et de Ranville. Leur mission : sécuriser le terrain pour les forces armées qui allaient débarquer depuis la mer. En parallèle, des combats et des opérations sont menés de toute part pour libérer Caen : le lieutenant-colonel Otway s’empare de la Batterie de Merville, le Major Howard du Pegasus Bridge. 

À quelques pas de l’église centrale, stèles et plaques commémorent ce moment funeste. Un parcours mémoriel sillonne d’ailleurs les rues et revient en huit étapes sur tous les détails historiques. Les arrêts sont l’occasion de rendre hommage aux soldats qui ont donné leur vie pour libérer la France. Ils permettent également de découvrir le patrimoine bâti d’Amfreville : la mairie, l’église, la place Kieffer, la ferme des commandos, le Petit Plain, le hameau Oger et la table d’orientation. 

Le Plain d’Amfreville

En suivant le parcours mémoriel, vous serez invité à faire le tour du Plain, le grand terrain au centre d’Amfreville. Il fut, au moment de la bataille de Normandie, une base arrière pour les armées alliées. 

Le Plain est aujourd’hui une vaste zone naturelle, un écrin de verdure pour l’église du XIXe siècle. Le rectangle de deux hectares est bordé de 180 hêtres, plantés en 1997 pour remplacer des peupliers malades. Un peu à l’image du forum romain, les Amfrevillais se regroupaient ici pour les fêtes, foires et autres manifestations populaires. Les habitants avaient même le droit d’y emmener paître leurs troupeaux. Le Plain accueille encore ponctuellement des événements.