Criqueville-en-Auge

Cricqueville-en-Auge est un village typique de la campagne augeronne, à quelques minutes des commerces de Dozulé et à deux pas des plages de Cabourg et de Houlgate

Les paysages de Cricqueville-en-Auge

Traversée par la rivière de l’Ancre, la commune se situe aux prémisses des marais de la Dives. Depuis la butte de Bassebourg, on peut d’ailleurs apercevoir l’étendue de la zone humide et l’estuaire de la Dives. Par temps clair, on devine la plaine de Caen et le littoral normand. 

Avec ses bocages verts parsemés de pommiers et de vaches, Cricqueville-en-Auge respire la quiétude. Pas étonnant que ses terres humides soient appréciées des éleveurs et producteurs.

Les producteurs installés à Cricqueville-en-Auge

Au manoir d’Angoville, la famille Macrel exploite en agriculture biologique 15 hectares de pommiers. Une vingtaine de variétés anciennes permettent d’élaborer de manière traditionnelle cidre fermier, pommeau, calvados, poiré, jus de pomme et vinaigre de cidre. Si vous êtes gourmand, vous aurez du plaisir à déguster les produits locaux au pressoir et à remplir votre panier. 

Jean-Luc Gaugain, quant à lui, élève ses vaches au cœur des marais. Il entretient ses terres dans une démarche exemplaire de respect de l’environnement. Il n’utilise ni pesticides ni engrais et profite largement de l’énergie solaire, pour son séchoir par exemple.

La cour Loriot rassemble, quant à elle, 3 autres éleveurs, spécialisés dans l’élevage de vaches de races Salers pures ou de croisement Salers/Charolaises. Rassemblés depuis 2010 par leur passion, ils proposent de la vente directe de viande et de jus de pomme. Profitez d’une journée porte ouverte pour leur rendre visite, vous en apprendrez plus sur leur métier. 

Patrimoine à Cricqueville

Niveau patrimoine, Cricqueville-en-Auge n’est pas en reste. Son église, sous le patronage de saint Germain, date du XVIe siècle. La petite mairie vaut aussi le coup d’œil, sans parler de ses manoirs dont celui des 4 nations, construit au XVIIIe siècle.

Le village possède également un château bâti en 1584. Joyau architectural, il est entouré d’un ensemble d’anciens bâtiments agricoles en pan de bois. Le bâtiment est typique des demeures Renaissance du pays augeron, construit en briques et pierres assemblées en damiers. La façade sud épurée a été restaurée au XVIIIe et contraste avec celle du nord, plus décorative avec ses tours carrées.

La famille Lecoeur, propriétaire des lieux depuis plusieurs générations, ouvre de temps en temps, pendant l’été et lors des Journées du Patrimoine, les portes de leur demeure. Ils élèvent également des bovins de race normande en qualification bio et haute valeur environnementale (HVE) en replantant depuis près de 20 ans des pommiers de haute tige pour redonner aux herbages un caractère augeron.