Largement appréciée en Normandie, cette boisson pétillante a droit depuis plus de 45 ans, à sa propre célébration. Passage en revue de cet événement à ne pas manquer dans la région. 

“Boisson provenant de la fermentation du jus de pomme ou d’un mélange de pommes et de poires, extrait avec ou sans addition d’eau” : c’est ainsi qu’est défini le cidre dans le Larousse. Du côté de la mairie de Beuvron-en-Auge, la définition est un poil plus poétique : “Une boisson effervescente limpide de couleur jaune orangée à dorée qui présente une mousse fine, blanche et persistante.” Chaque année depuis plus de 45 ans, il est mis sous le feu des projecteurs lors d’un événement unique en son genre : la Fête du Cidre, à Beuvron-en-Auge

La Fête du Cidre : animations 

Ici, ce sont les produits cidricoles qui sont chaque année mis à l’honneur. Cette célébration se déroule sur une journée, généralement en octobre, lorsque se terminent les récoltes de pommes. Elle a fait son grand retour en 2021. 

Cette année, fort de l’arrivée de son nouveau président, Alain Lecomte, et avec le soutien des Beuvronnais et des commerçants, le comité des fêtes de Beuvron-en-Auge propose aux habitants et aux touristes une journée unique et inoubliable pleine de moments gastronomiques, ludiques et culturels.

Isaure du Fretay, journaliste spécialisée dans le patrimoine, dans les pages de Ouest France
Pommes
©

Au cours de cette journée, vous pourrez assister à de nombreux ateliers : 

  • Le pressage du cidre, place Michel Vermughen, où un grand pressoir est généralement installé ; la ville a aussi pensé aux enfants, en installant un plus petit pressoir
  • Le ramassage des pommes
  • La rencontre, dans la salle des fêtes, avec les producteurs locaux de jus de pomme, de cidre, de calvados et de teurgoule, mais aussi de charcuterie (en 2021, une éleveuse de porc fabricant du boudin noir, ainsi que la confrérie de la Terrine, étaient présentes) ; bien sûr, le but ici est de prendre le temps de déguster quelques produits, avant de repartir.

À l’extérieur, des animations sont mises en place chaque année pour les locaux et les touristes de passage. En 2019, par exemple, le groupe de danse folklorique La Normand’hier (tout droit venu de Lisieux) avait entamé quelques pas dans les rues de Beuvron-en-Auge. 

L’an passé, et en parallèle de la Fête du Cidre, les participants ont pu s’essayer au boogie-woogie. À l’origine de ce happening dansant ? Le Haras des Sens. 

Cette manifestation a été créée dans le cadre des Équidays. J’étais en réunion à Beuvron-en-Auge, afin d’intégrer la commune dans le cadre de ce rendez-vous. À un moment donné, j’ai dit : «Vous souhaitez faire une fête du cheval ? C’est très bien, mais il n’y a pas de fête sans musique». Je venais d’ouvrir les grandes écuries en 1994. J’ai proposé ce lieu et on m’a suivi […] 25 années de boogie-woogie au Haras de Sens, cela se fête. Depuis que j’ai lancé cette idée, mon téléphone n’arrête pas de sonner ! Tous les artistes musiciens, chanteurs qui sont venus ici veulent participer à la fête. Et, pour l’occasion, Jean-Pierre Bertrand sera présent, tout comme des artistes venus d’Allemagne, d’Espagne ou encore des États-Unis.

Philippe David, le propriétaire des lieux, à Ouest France.

Cap sur le clou du spectacle : la dégustation 

En France, il est de coutume de consommer du cidre à une occasion bien précise : la Galette des Rois. Mais en Normandie, il n’y a pas vraiment de saisonnalité. On en boit tout au long de l’année, avec quelques mets locaux pour faire ressortir la douceur et le sucre de la boisson. Vous pouvez l’associer par exemple avec :  

Cidre, fromage et pain
©
  • Du livarot, un fromage typique de région, provenant d’un village du même nom (Livarot-en-Auge). On opte pour un cidre brut. 
  • Des fruits de mer (moules, crevettes grises) que vous pouvez acheter sur les marchés de pêcheurs de Normandie, comme celui de Dives-sur-Mer. Ici, on va privilégier un cidre demi-sec. 
  • Les desserts à base d’orange, comme le fondant normand par exemple. Il peut très bien s’accompagner d’un cidre doux.

Votre met de prédilection ne figure pas dans la liste ci-dessus ? Pas de panique : très peu alcoolisé, le cidre (doux, demi-sec ou sec brut) s’accorde avec une multitude de plats et douceurs de la région — comme le Pont-l’Évêque, les œufs bleus, la madeleine ou encore les Coques de Cabourg. Nous en avions d’ailleurs dressé une liste non exhaustive dans un article dédié

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Beuvron-en-Auge : «Plus Beaux Villages de France»

Vieux manoir, ancienne auberge et maisons à colombages : Beuvron-en-Auge est l’héritage de plusieurs siècles en matière d’architecture. C’est donc sans surprise qu’il figure parmi les Plus Beaux Villages de France et que nous le recommandons régulièrement pour découvrir la belle région du Pays d’Auge. 

Les endroits à ne pas manquer dans la cité pittoresque du Calvados : 

  • La place du village, qui trône au cœur du centre historique de Beuvron-en-Auge. Elle est entourée de maisons anciennes, et bordée par le “Vieux Manoir”. De quoi avoir l’impression de plonger dans le décor de La Belle et la Bête. 
  • L’Église Saint-Martin, édifiée en 1640 et restaurée par l’association ASPECT, qui abrite un maître-hôtel du XVIIIe siècle, ainsi qu’un orgue polyphonique signé Louis Debierre. Vous pourrez également y découvrir le presbytère et le cimetière, délicatement planté d’ifs centenaires. 
  • Les trois manoirs (dont le Manoir du Lieu Hocquart et le Manoir de la Hogue), construits aux XVe et XVIIe siècles, qui sont tous classés Monuments Historiques. 
  • L’ancienne auberge de la Boule d’Or, qui date du XVIIIe siècle. 
  • Les halles de Beuvron-en-Auge, qui ont été restaurées dans le respect total des techniques de construction d’autrefois (avec des matériaux utilisés dans les anciennes fermes). 
  • La Maison du Haras, sublime édifice de pierres rouges aujourd’hui transformé en gîte accueillant. 

Et si cette balade onirique au cœur de Beuvron-en-Auge, ponctuée de dégustation de cidre, vous a mis en joie, n’hésitez pas à découvrir le reste du Pays d’Auge — qui, comme toute la région de Normandie, a bien des pépites à offrir.